Young, gifted and black : the story of Trojan Records / Michael de Koningh & Laurence Cane-Honeysett. - London : Sanctuary Publishing, 2003. - (Popular Music). - 311 p. + 1 CD 12 titres, 12£99 [anglais].

Young, Gifted & Black

tighten upBon, l'exercice est de tenter de ne pas faire un doublon. Pourquoi? Parce que comme pour "Tighten Up!", j'avais initialement inséré une rapide présentation de cet ouvrage dans la chronique consacrée à "Boss Sounds", ou plus vraisemblablement une rapide allusion à une époque où ce bouquin se trouvait encore chez le libraire. Depuis, il a atterri comme d'autres sur mes étagères et est régulièrement l'objet de quelques fouilles, de celles qui me permettent de chroniquer quelques album ou label. Comme pour "Tighten Up!", oui. Et l'essentiel de ce petit compte-rendu a de grandes chances de lui faire écho. Seul l'objet de l'ouvrage est quelque peu différent, encore plus spécialisé en quelque sorte...


Comme déjà vu donc, Sanctuary Publishing est la section papier de Sanctuary Records. Ce dernier label indépendant racheta en 2001 Trojan Records à Colin Newman, propriétaire de la marque depuis 1985 et ayant lancé tout un tas de sorties Trojan sur vinyle dans le courant des années 1980-1990, rééditions y compris ; c'est surtout ce Newman qui réédita une grande partie du catalogue Trojan en CD et qui lança à la fin des années 1990 le fameux format "Trojan Box Sets". En s'appropriant Trojan, Sanctuary Records, jusque-là connu pour son engagement auprès de groupes de Metal et autre Hard Rock, continua la revalorisation du catalogue Trojan à travers la collection de Box Sets et la sortie de maintes compiles CD, voire la réédition de vinyles de la grande époque. Nul doute que la publication de cet ouvrage participa de ce déploiement d'efforts visant à consciencieusement profiter du catalogue en question. Ca n'est certainement pas anodin si Sanctuary Records devint très rapidement le plus gros label indépendant UK. De quoi attiser l'appétit monstre de Universal Music qui le racheta donc, rapprochant par la même occasion Trojan de ses origines, Island... Voilà, c'en est fini pour la partie "doublon"!


Quant aux auteurs, on a donc Michael de Koningh, journaliste musical spécialisé en musique jamaïcaine, Afro Beat, Funk, auteur de sleevenotes pour des disques qu'il a parfois produit lui-même et qu'il est susceptible de vendre à travers son activité de disquaire ; Laurence Cane-Honeysett est quant à lui un musicien et producteur anglais qui est aussi journaliste musical spécialisé en Reggae. Il a d'ailleurs été le consultant du magazine "Record Collector" pour ce genre à partir de 1990, peu avant de joindre l'équipe de Trojan Records dont il finit par être responsable des rééditions. Une paire sensée être au top sur le sujet exposé, à n'en pas douter.


Au final, ça donne donc une histoire assez détaillée de Trojan Records de 1967 à 1975, avec des noms, encore des noms, quelques voyages, des noms de groupes et autres producteurs, des noms de labels, des anecdotes, des classements, des chiffres et j'en passe. Le tout sur à peu près 120 pages avant que ne soient inventoriés les labels du groupe et ses sorties en 33 et 45RPM. Un ensemble assorti d'un index pour ne pas déroger aux habitudes et faciliter grandement les recherches. Enfin, une fois de plus, et ce n'est que mon avis, le CD présent dans cet ouvrage est plus ou moins intéressant bien que pour ma part le must have soit bien évidemment ce fameux bouquin. Ben ouais, y'a pas que la musique dans la vie!


[02/2012]