Glory / Sonia Pottinger. - JA, 1966-1978.

Glory

Il est question ici de Glory uniquement parce qu'il est aussi question de Sonia Pottinger. Vous me direz : "t'as rien mis sur ce qu'elle a fait sur le tard, genre le label Dancehall". Ok, j'ai rien mis sur le label Dancehall, fait de rares incursions dans la seconde moitié des 70s, et donc occulté toute une partie du travail de la dame. Mais c'est que les principaux artistes de Glory ont été publiés sur High Note en UK, aussi bien en 45RPM qu'en 33RPM puisque la marque anglaise leur a quand même dédié deux albums! Ben oui, c'est étonnant, on nage en plein Negro Spiritual et autre Gospel jamaïcain peut-être, ce qui a du mal à entrer dans le cercle vachement restreint des musiques plus ou moins festives dont j'essaie de faire la promotion, à ma manière. Mais voilà, je vais pas non plus empêcher Sonia Pottinger (R. I. P.) d'avoir ses convictions, surtout que ça fait désormais partie de l'histoire et que Trojan eux-même avaient bien leurs propres motivations. Donc voilà, si j'en parle là-bas, j'en parle ici, c'est pas plus simple. Et puis, il est tout à fait concevable que je sois complètement à côté de la plaque, et dans ce cas précis, s'agissant d'un label de Miss Pottinger, ben voilà, il aura toujours été cité! Des questions? Une grosse soixantaine de titres publiés, pour le moins. C'est que la religion n'est pas née de la dernière pluie et semble avoir encore quelques beaux jours devant elle.



Evaluez cet article!

0/5 pour 0 vote,

depuis le 14/11/2010.