Montego Bay / Freddie Notes & The Rudies. - Trojan TBL 152, 1970.

Montego Bay - Freddie Notes & The Rudies

montego bay freddie notes and the rudiesUn grand classique Skinhead Reggae que cet album, sorti quelques mois après "Unityunity freddie note and the rudies" pour mieux surfer sur la vague du succès du single Montego Bay, une des rares performances enregistrées en UK et sortie en Jamaïque, sur le label Tiger... Mais ce dernier titre, par son style, ne montre qu'une facette de cette formation que l'on pourrait dire à géométrie variable en bien des sens puisqu'il s'agit avant tout d'un groupe d'accompagnement et de studio, et donc capable de s'adapter. De là, l'album "Montego Bay" peut être considéré comme un trait d'union entre le précédent LP, dont quelques titres -Melting Pot, Down On The Farm et The Bull- sont même repris, et l'album suivant, qu'ils feront paraitre sous un autre nom et dans un genre plus pop et donc violonneux: "Black & WhiteGreyhound black and white" / Greyhound.


D'après Alfred Peters, aka Freddie Notes, les Rudies se sont formés vers 1966 avec Errol Dunn à la guitarre, Trevor Hardley White à la basse, Sonny Binns à l'orgue et Danny Bowen Smith à la batterie. Ils sont remarqués en 1968 par Dandy alors qu'ils accompagnent Denzil Dennis sur scène. S'ensuivent quelques enregistrements entant que groupe de session, mais les projets de Sonny Binns, cerveau de la bande, sont bien plus grands. Il recrute alors Freddie Notes, immigré arrivé de Jamaïque en 1964, où il avait notamment remporté le concours de chant du Vere Johns Talent Hour avec son groupe, The Mellownotes. Arrivé en Angleterre, il reforma ce groupe qu'il finit par rebaptiser The Coloured Raisins, avec lequel il enregistra quelques titres, dont la reprise de I Thank You de Sam & Dave reste le plus célèbre. The Rudies et leur nouveau chanteur/percussionnisite gagnent donc en peu de temps une renommée comparable à celle de l'autre back-band de l'époque, The Cimarons, enregistrant pour Dandy entant que Music Doctors, ou encore pour Joe Mansano, et accompagnant autant de pointures que Owen Gray, Pat Kelly, Max Romeo, Rico, Laurel Aitken ou encore Derrick Morgan quand ils ne résident pas tout simplement au Count Suckle's Cue Club.


Ce sont Vic Keary, propriétaire du Chalk Farm Studios, haut lieu d'enregistrement du Reggae made in UK, et Graham Goodall, producteur pour Trojan, qui suggérèrent à Freddie Notes de reprendre le succès de Bobby Bloom, Montego Bay. Sans grande conviction mais en bons professionnels, le groupe s'exécute et finit par signer un titre qui entre dans les chart Pop en octobre 1970, à la 45° place. Les ondes sont alors squatées par le Reggae, et grâce, en grande partie, à l'investissement des Skinheads, Freddie Notes & The Rudies se font une place au soleil aux côtés de Bob & Marcia, Desmond Dekker, Dave Barker et autres jamaïquains. Avec Lee Gopthal, boss de Trojan et businessman avisé, l'idée semble couler de source: il faut profiter de ce succès pour lancer un album contenant les principales recettes à succès du Reggae, à savoir des titres variés dans les veines de la Sainte trilogie de la Trojan Explosion: Return Of Django des Upsetters, Wonderful World, Beautiful People de Jimmy Cliff et Liquidator du Harry J Allstars, respectivement #5, #7 et #17 au hit parade du 15 novembre 1969.


S'ensuit donc cet excellent album qui attaque, ce n'est pas une surprise, par un Montego Bay qu'on ne présente plus, tout de suite suivi par un Rudexous (Exodus) à l'orgue dégoulinant de suggestions mozarabes... Babylon reprend dans un style plus douceureux, mais sur un bon rythme et avec un refrain assez entêtant pour être repris en coeur par les fans qui se le sentent, quand Chicken Inc dédie son Skinhead style à un oiseau le plus souvent cuit mais décidément à la mode dans ces années là... Quant à It Came From Out Of The Sky, on a bien là un pur R&R qui donne tout son crédit à Freddie Notes quand il affirme que Little Richard n'a pas accepté qu'il refasse sa première partie après un essai à priori concluant! Face B, on entame avec un gentil Let Me Love, il faut bien un brin de romantisme dans ce monde qui bouge, mais ce sont surtout les imparables et juteux Skinhead Reggae qui font le charme de ce revirement de position, avec un Down On The Farm bien senti, tant sur la partie instrumentale que sur le toast, et, surtout, le superbe The Bull qui nous plongerait en pleine ambiance corrida, côté fauve! Beaucoup, beaucoup de très bon!


Un LP plutôt envoûtant donc, qui fut le dernier de la formation telle quelle puisque Black & White est le seul titre enregistré par la suite par tout ce beau monde, avant que Freddie Notes ne s'envole pour une tournée du Maroc à l'Océanie en passant par le Moyen-orient suite au succès obtenu avec son groupe, The Unity Band -ex Coloured Raisins- et la reprise de Joe South, Walk A Mile In My Shoes. C'est l'ère Greyhound qui débute donc pour les Rudies, le temps de quelques singles et d'un dernier album...


Tracklist: A: Montego Bay (TR 7791-A) - Rudexous (Exodus) - Babylon (Grape GR 3011-A) - Chicken Inc - Melting Pot - It Came From Out Of the Sky - B: Let Me Love - Don't Tell Your Mama (TR 7724-B) - Down On The Farm (TR 7734-A) - Well Oh Well - The Bull (Duke 063-A) - Summit Eating.




[2008 - MAJ 04/2009]



Evaluez cet article!

5/5 pour 5 votes,

depuis le 24/01/09.



Les autres skeuds cités dans cet article :

45 RPM :


33 RPM :